fbpx

La greffe de barbe et de moustache

Tout comme la greffe de cheveux, la greffe de barbe et de moustache est effectuée sur des hommes ayant une pilosité insuffisamment développée, une barbe trop basse ou des zones sans poil. Si la barbe peut être synonyme de mode ou d’idéal de beauté, elle peut également être très utile pour cacher un défaut esthétique : une cicatrice, un menton trop petit, un bec de lièvre. Selon les statistiques de l’association internationale de la chirurgie de cheveux (IHSRS) la greffe de barbe et de moustache devient de plus en plus populaire en Turquie comme dans les pays voisins. La procédure est la même que pour la greffe de cheveux. On utilise les cheveux qui ressemblent le plus aux poils de barbe, c’est-à-dire dans la zone occipitale basse. Les deux méthodes DHI et FUT peuvent être utilisées. Il faut en moyenne 200 à 400 greffons pour améliorer une barbe ou corriger ses imperfections.

Les causes de la perte de barbe et de moustache

De nombreuses dermatoses peuvent se localiser sur ces zones du visage chez l’homme. La région de la barbe peut aussi masquer des lésions sous-jacentes. Les dermatoses faciales n’ayant pas une spécificité propre à la barbe et à la moustache, de même que l’hypertrichose et l’hirsutisme ne seront pas abordées ici. Les dermatoses et les alopécies qui les affectent étant pour l’essentiel communes et d’expression équivalente. Sauf cas particuliers, le terme « barbe » fera référence à la moustache et à la barbe.

Éligibilité à la greffe de barbe et de moustache

La pilosité faciale terminale apparaît chez le garçon durant la puberté en même temps que les poils axillaires. Les hormones androgènes stimulent la transformation des poils duveteux en poils terminaux, plus longs, plus épais et pigmentés. Ils apparaissent d’abord au-dessus des extrémités de la lèvre supérieure puis s’étendent vers la zone médiane pour former la moustache. C’est ensuite le tour des poils des joues et de la région médiane sous la lèvre inférieure. La pilosité de la barbe se complète enfin parallèlement à la pilosité pubienne. Pour cela, tous ceux qui souffrent de manque pilosité sont éligibles à la greffe de barbe et de moustache.

L’opération

Avant l’intervention, une consultation pré-opératoire a lieu à la clinique. Lors de cette consultation le médecin s’informe sur la densité et la forme d’implantation voulue par le patient. L’intervention se déroule ensuite en trois étapes : Extraction : les unités folliculaires sont généralement retirées depuis l’arrière du crâne avec un outil micro-moteur en titane d’un diamètre variant de 0,7 à 0,9 mm, cela rend les cicatrices quasi invisibles. Les traces de l’extraction s’estompent au bout de 2 semaines. Préparation des greffes : les greffons sont extraits un par un puis nettoyés et vérifiés sous microscope. Implantation : les micro-incisions seront réalisées sur la barbe selon le dessin préalablement défini. Les follicules préparés sont implantés par la suite dans ces incisions à l’aide d’une aiguille. Si vous souhaitez utiliser la méthode DHI, les incisions n’ont pas à être créées. Les poils sont directement “implantés” dans la peau du patient grâce au stylo Choi.

Suites opératoires

Les suites opératoires d’une greffe de barbe sont identiques à celles d’une greffe de cheveux. Le retour au quotidien est possible quelques jours après l’intervention. Les traces disparaissent une semaine à 10 jours après l’intervention. Certaines consignes doivent être appliquées pour avoir une barbe saine : Eviter la consommation de l’alcool pendant la première semaine suivant l’opération. Opter pour un régime incluant fruits et légumes afin de réduire la perte de cheveux. Masser régulièrement le cuir chevelu pour stimuler le flux sanguin et renforcer les cheveux. Les produits de traitements artificiels et les rayons du soleil sont à éviter.

La greffe de moustache

La greffe de moustache consiste à planter des racines de cheveux sur la zone de la peau où les poils de la moustache ne poussent pas. Les racines des cheveux à planter à la place de la moustache sont prélevés dans la nuque. Pour cette raison les racines sont retirées une à une du haut de la nuque à l’aide d’un outil micro-moteur de 0,66 mm très fins en utilisant la méthode FUE. par la suite, les racines de cheveux sont implantés dans la zone de moustache nécessitant la greffe. Les problèmes tels que les cicatrices, les traces d’opérations, les brûlures, ou la perte de poils de barbe peuvent ainsi être quasiment camouflés. Dans le cas où la moustache ne pousse pas, la greffe de moustache peut permettre un changement esthétique majeur au patient. Pour la greffe de moustache, il est conseillé d’utiliser la méthode FUT ou la méthode DHI. Les racines de poils prélevés à l’aide de l’outil micro-moteur de 0,7 à 0,9 mm doivent être plantées à l’aide d’instruments précis tel que le style Choi permettant de ne pas ouvrir de canaux dans la peau du patient. Cela permet une cicatrisation rapide et un aspect naturel de la barbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu