fbpx

Questions fréquentes

Dans la cas où le patient aurait subit une greffe de cheveux utilisant la technique du FUT, la cicatrice laissée à l’arrière de la tête peut être jugée disgracieuse par le patient. Ceci est valable en particulier si l’opération n’a pas été réalisée par une équipe d’experts en esthétique. Les points de suture peuvent se transformer en cicatrice et laisser d’importante marques physiques.

En bref, cela peut être vécu comme un véritable désastre par le patient. Les personnes ayant vécu cette expérience peuvent éprouver des difficultés à reprendre leur vie normale. Les cicatrices étant très visibles, le patient peut souhaiter se faire enlever cette cicatrice car il ne leur est pas possible, par exemple, de porter les cheveux courts. Dans ce cas, plusieurs méthodes sont proposées. L’une d’elle est la méthode de modification de cicatrice. Avec cette méthode, la trace laissée par l’ancienne cicatrice est retirée puis les tissus sont recousus avec une méthode de points de sutures spéciale permettant une cicatrisation très discrète. Une autre méthode possible est de greffer des cheveux avec la méthode FUE ou avec la méthode DHI sur la zone concernée par la cicatrice. Par ce biais, les follicules pileux peuvent être implantés dans l’espace nu laissé par la cicatrice. Beaucoup de patients souhaitent avoir recours à le greffe de cheveux suite à une précédente opération ayant laissé une ou des cicatrices. Les techniques FUE et DHI permettent de donner un aspect naturel à la greffe de cheveux recouvrant la cicatrice.

La différence majeure entre la technique d’extraction FUE (Follicular Unit Extraction) et la technique d’extraction FUT Follicular Unit Transplantation) est la manière dont sont extraites les follicles pileux nécessaires pour implanter la zone receveuse.

Avec la technique FUE, les racines sont extraites minutieusement à l’aide d’une aiguille spéciale, cela permet de sélectionner les greffons un à un que ce soit avec une seule follicule ou avec plusieurs follicules. Cela permet de ne laisser aucune marque visible lors de la cicatrisation. De plus, il est possible d’extraire les follicules pileux de différentes parties du corps en cas de calvitie complète. Le prélèvement peut donc se faire au niveau de la barbe et de la poitrine. Cette technique permet un temps de cicatrisation très rapide entre 7 et 10 jours. Avec la technique FUE, 100% des cheveux extraits peuvent être réimplanté.

La méthode FUT quant à elle est basé sur le prélèvement d’une bande de peau à l’arrière du crâne. Cette bande de peau mesure entre 15 et 20 cm de long et entre 2 et 2,5 cm de large. L’espace de prélèvement de la peau est ensuite suturé. Cela implique la présence d’une cicatrice visible à long terme. Les patients ayant subis une greffe de cheveux avec la technique FUT ne peuvent donc pas porter les cheveux courts sans que cette cicatrice ne soit visible. Cette technique étant un acte chirurgical, la cicatrisation prendra au moins deux semaines dans la zone concernée par la cicatrice. Avec la technique FUT, environ 90% des follicules prélevées sont greffées. Environ 5 à 8% des prises sont perdues dans le processus d’extraction des follicules pileux.

L’étape de l’anesthésie est la même pour les deux méthodes.
Pour les deux techniques, les follicules sont ensuite séparées à la main sous un microscope puis placés dans les canaux ouverts dans la zone receveuse. Les cheveux sont coupés entre 0,5mm et 1mm.

La greffe de cheveux n’est pas une opération longue. Les examens précédent l’opérations prennent plus de temps. Pendant l’examen médical précédent l’opération, la structure des cheveux et l’état de santé du patient sont examinés en détail. Une greffe de cheveux classique prendre en général entre 5h et 6h sur une journée. Le temps nécéssaire pour la greffe peut varier en fonction du nombre de follicules pileux à transplanter ainsi que du type de technique utilisé. La technique DHI est réputé pour être la technique la plus rapide, précise, efficace et indolore parmi toutes les techniques existantes à ce jour. Les patients souhaitant bénéficier d’une greffe de cheveux doivent s’y préparer une semaine avant. Il est ainsi demandé aux patient de ne pas consommer de vitamines ni de médicaments anti-coagulants. Il est aussi conseillé d’arrêter de fumer une semaine avant et après l’opération car la cigarette provoque des problèmes de circulation sanguine affectant la prise de la greffe. S’il vous est impossible d’arrêter de fumer sur une longue période, il est au moins indispensable d’arrêter de fumer 48h avant l’opération. De plus, les cheveux ne doivent pas être teint récemment avant l’opération et la consommation d’alcool doit être arrêté avant l’opération. Les caractéristiques individuelles de chaque patient jouent un rôle primordial dans la détermination du nombre de cheveux à implanter par session. Si les cheveux sont épais, bouclés, foncés et que la zone à greffer est petite, il est possible d’atteindre un résultat adéquate en une seule session. Si les cheveux sont clairs, fins et que la zone à implanter est large, il sera nécessaire d’avoir recours à plusieurs sessions. Le nombre de session est déterminé en fonction du résultat souhaité par le patient. Le médecin peut prescrire de réaliser les sessions avec un temps de cicatrisation entre les deux afin de ne pas trop solliciter le cuir chevelu d’un seul coup. L’objectif étant d’obtenir un résultat naturel répondant aux attentes du patient.
L’opération de greffe de cheveux doit être réalisé dans un hôpital ou dans un centre de privé de greffe de cheveux. La greffe de cheveux doit être pratiqué dans des conditions stériles et avec les conditions d’hygiène nécessaires. La perte des cheveux peut être due à deux facteurs: le facteur généticien et le facteur environmental. Si la cause de la chute de cheveux est génétique, des méthodes de traitement des cheveux existent et la chute des cheveux peut être anticipé et contrecarrée. Si la chute de cheveux est liée à des facteurs environnementaux, la greffe de cheveux est possible. La densité est un des éléments primordiaux. La densité est calculé par un médecin spécialiste. Le calcul de la densité des cheveux est très important car cela permet de sélectionner la technique la plus adaptée à la greffe de cheveux.
Grâce aux avancées médicales, les technologies de greffe de cheveux sont aujourd’hui innovantes. En effet, le taux de réussite des opérations de greffe de cheveux est extrêmement haut. Les nouvelles technologies de greffe permettent de ne plus subir de cicatrices visibles comme ce fut le cas avec la technique FUT. De nos jours, la technique FUE laisse de légères cicatrices qui disparaissent complètement après 6 mois tandis qu’avec la technique DHI aucune cicatrice n’est visible à l’oeil nu. Le patient accompagné du docteur a le choix entre ces différentes techniques. Pour rappel, les opérations réalisées avec la technique FUT laissera une cicatrice visible si le patient souhaite porter ses cheveux courts. Les cheveux commencent à pousser de manière visible environ 5 à 6 mois après la cicatrisation. Cela permet de recouvrir la cicatrice. La pousse des cheveux prenant du temps, il est nécessaire d’être armé de patience. De ce fait, la méthode FUE et DHI sont recommandées afin de ne pas laisser de cicatrices visibles.
Une greffe de cheveux est une opération importante qui impacte positivement la vie du patient. La perte de cheveux peut en effet être vécue comme un traumatisme par les patients hommes et encore plus chez les femmes. Les hommes sont en effet plus habitués à la perte de cheveux que mes femmes dans la société actuelle. En général pour les femmes, la perte de cheveux peut se produire graduellement. Cela peut se produire notamment lors de la grossesse, lors de la période post-partum, en vieillissant et lors de la ménopause. La perte de cheveux peut aussi être provoquée par une maladie (ex: thyroïde), un changement de saison, des facteurs génétiques ou encore des facteurs externes. La première étape à suivre lors de l’apparition de la chute de cheveux est de consulter un dermatologue. La perte de cheveux chez les femmes peut prendre différents aspects visuels. La ligne frontale reste en générale bien implantée mais dans certains cas, la zone des temps se dégarnie aussi et s’étend jusqu’à la couronne. Le type de perte de cheveux est examiné attentivement par un dermatologue avant l’opération afin d’appliquer le traitement le plus approprié aux patientes. La patient doit donc expliquer clairement et en détails ses attentes en terme d’implantation de cheveux. Le spécialiste de la greffe de cheveux détermine ensuite la technique la plus adaptée à sa patiente. Toutes les techniques de greffes de cheveux adaptées aux hommes sont aussi adaptées aux femmes.
Une greffe de cheveux n’est pas une opération anodine. Cette opération doit être réalisée dans des conditions d’hygiène irréprochables et par des médecins spécialisés dans cette procédure et dans la chirurgie esthétique en général. Si la greffe des cheveux n’est pas réalisée correctement, le résultat final peut décevoir grandement le patient. Les cheveux peuvent ne pas être implantés dans le sens naturel de la pousse ce qui créera un rendu visuel peu naturel. De plus, passer par une clinique sérieuse avec des médecins compétents et spécialisés dans la greffe de cheveux vous donne l’assurance de ne pas avoir d’infection ou de maladie dues à opération ni de cicatrices résiduelles. En effet, avec l’augmentation de la demande en terme de greffe de cheveux, on peut maintenant trouver des cliniques n’ayant même pas de médecin. Ces cliniques sont dangereuses car aucun avis médical n’est donné au patient avant, pendant et après l’opération. Le patient n’est pas suivi suite à l’opération et à son retour à la vie normale. Il est aussi nécessaire d’extraite les greffons avec beaucoup de minutie. Prenez garde de choisir une clinique sérieuse au personnel compétent et bénéficiant de l’expertise d’un dermatologue et d’un médecin en chirurgie esthétique. De plus chez HairNeva, vous serez pris en charge par une traductrice française tout au long de votre séjour afin de faciliter la discussion entre les médecins, les équipes techniques et vous-même.
Les méthodes FUE et DHI requièrent la même technique d’extraction des cheveux qui est réalisée avec un instrument micro-moteur permettant l’extraction des greffons un an un et dans d’excellente conditions. Si la vitesse de rotation de l’instrument micro-moteur est trop rapide, les follicules pileux peuvent être endommagés. Nous vous conseillons donc de choisir avec précaution un médecin compétent pour réaliser cette opération. De plus, la zone donneuse doit être rasée pour les deux méthodes. Par la suite, les méthodes FUE et DHI différents quant aux méthodes d’implantation des greffons dans la zone receveuse. En effet, la méthode FUE nécessite de réaliser de petites incisions dans le cuir chevelu à l’aide d’un outil coupant afin d’ouvrir des canaux qui recevront les greffons plantés un à un à la main. Cette méthode est plus discrète que la méthode FUT anciennement utilisé. Avec la méthode FUE, aucun point de suture n’est nécessaire. La zone receveuse devra être rasée afin de pouvoir ouvrir les canaux de réception des greffons. Les cicatrices seront visibles pendant les 6 premiers mois puis disparaitrons au fur et à mesure. Cette technique nécessite une journée d’opération. La méthode DHI utilise un stylo très spécial d’implantation des greffons. Ce stylo est connu sous le nom de Choi pen. Cet outil très précis permet de ne pas ouvrir de canaux dans le cuir chevelu et d’implanter directement les greffons. Ainsi, le temps de cicatrisation est plus rapide qu’avec la méthode FUE soit environ une semaine. Grâce à cette technique, aucune cicatrice n’est visible et le patient peut porter les cheveux longs comme courts. Il en devient difficile de différencier un patient ayant eu recours à une greffe de cheveux d’une personne n’y ayant pas eu recours. De plus, cette technique permet d’éviter un risque d’infection post-opératoire. Les cheveux implantés sont directement fixés au cuir chevelu et ne peuvent pas bouger comme c’est le cas avec la méthode FUE. Il n’y a donc aucun risque que l’axe d’implantation du cheveux soit modifié. La zone receveuse de la greffe n’a pas à être rasée. Cette technique nécessite deux journées d’intervention car l’implantation minutieuse des greffons prend plus de temps et cette implantation est aussi réalisée de manière aléatoire et non en lignes permettant ainsi un rendu naturel des cheveux. Ces deux techniques sont adaptées aux hommes comme aux femmes.
En particulier chez les hommes, la forme de V de profil doit être dessinée correctement par rapport à la structure de la tête. Par exemple, pour une structure de tête large, il faut une ligne frontale dont l’angle est lui aussi assez large pour correspondre à la zone des tempes. A l’inverse, pour une structure étroite de la tête la ligne doit être dessinée de la manière concave. L’art et la science se rencontrent lors de la détermination du sens de la pousse des cheveux, de la mesure de la ligne frontale et son placement sur le front. Le calcul de l’intensité et de la distribution des cheveux sur l’ensemble de la zone de greffe est fortement lié aux talents de l’expert de la greffe des cheveux. Pour une greffe parfaite tous ces critères doivent être pris en compte très précisément et pendant tout le déroulement du traitement. Les vides au niveau des tempes qui se créent autour de la forme V sur la tête doivent être symétriques. Dans la zone des tempes les limites, les pointes, les angles et la densité des cheveux doivent être déterminés selon l’âge et la structure de visage de patient. Dans cette zone, si les bords sont trop renfoncés sur le front, cela peut donner une impression de reste de calvitie tandis qu’une greffe de cheveux trop importante sur les bords peut donner une impression de perruque. Il n’existe pas de règle dans la mesure de la découpe des limites de la greffe de cheveux. La seule garanti possible est de faire appel à un chirurgien expert et adepte de l’art précis de la greffe de cheveux afin d’obtenir un résultat naturel et de qualité.
Dans le domaine de la greffe des cheveux, la détermination de la ligne frontale varie selon chaque patients. Chaque individu étant différent, la ligne frontale est adaptée à la forme de la tête et du visage. Nous n’appliquons pas de formule standardisée, chaque patient bénéficie d’une formule sur mesure suivant la structure anatomique de sa tête. L’âge et la structure du visage sont aussi des points clés pour déterminer la ligne frontale parfaite pour chaque patient. La première étape consiste à mesurer la ligne verticale et la ligne horizontale du front afin de déterminer un point central au milieu des sourcils. Ce point sert à déterminer le centre de la ligne frontale. Selon l’âge du patient, la position de cette ligne peut être placée légèrement plus haut ou plus bas sur le front afin de s’adapter à l’état des muscles du visage supportant la prise de la greffe de cheveux dans le but d’obtenir un résultat naturel. De profil, ce point est dessiné en V et permet de déterminer correctement le sens de la poussée des cheveux.
Après l’opération de greffe de cheveux, une période d’attente commence. En effet, la pousse visible des cheveux prendra environ six mois. Cela dépend de chaque patient. Environ deux mois sont nécessaires aux greffons pour compléter leur période de cicatrisation complète. Le patient doit donc faire preuve de patience pendant les six premiers mois le temps que les cheveux poussent suffisamment pour se fondre dans les cheveux déjà existants.
Les tissus contenant les follicules pileux sont appelés les greffons. Un greffon contient entre deux et trois follicules pileux. Pour la majorité des patients la greffe des cheveux est réalisée en une seule séance mais cela peut s’étendre ç deux journées lorsque le nombre de greffon est très important. Le nombre de greffons utilisés dépend de chaque patient et de la méthode de transplantation utilisée. Le nombre de greffons transplanté dépend de la densité de cheveux du patient. Plus la densité de cheveux est élevée, plus il sera nécessaire d’implanter un grand nombre de greffons afin de conserver l’aspect esthétique naturel des cheveux. Pour les patients avec des cheveux éparses, moins de greffons seront nécessaires pour la même raison. Même dans les calvities les plus avancées, il reste le plus souvent entre 10000 et 12000 follicules pileux à l’arrière du crâne et derrière les oreilles. Il est donc possible de prélever environ 5000 follicules pileux à implanter sur la zone receveuse. Ce nombre permet de couvrir la zone receveuse et de donner un aspect naturel au résultat final. Lorsque la technique FUT est utilisée, les racines sont prélevées collectivement sur une bande de peau directement prélevée à l’arrière du crâne du patient. En général, entre 2000 et 4000 follicules pileux sont implantés par session. Avec la technique FUE, les follicules pileux sont prélevés une par une. Le processus est donc plus long comparés à la technique FUT. Cela peut prendre entre 6h et 9h. En une session, entre 3000 et 4500 follicules pileux peuvent être implantés.
Le sujet de la greffe de cheveux a un impact physique et émotionnel important, la première question que se pose en général le patient est: combien de séances seront nécessaires pour obtenir le résultat souhaité? Les tissus transplantés sont appelés greffons. Ils peuvent contenir un ou plusieurs follicules pileux. Le nombre de séances nécessaires dépend donc de la densité des cheveux dans la zone donneuse. En effet, si la zone donneuse est très dense, plusieurs séances peuvent avoir lieu car la zone donneuse peut fournir beaucoup de greffons à implanter. Cela peut aller jusqu’à 5 séances pour une implantation optimale. Ces séances ne sont pas réalisées à la suite. Un temps de cicatrisation est nécessaire, entre huit mois et un an. Pour les patients avec une zone donneuse peu fournie, une séance sera suffisante afin de conserver l’homogénéité de l’implantation capillaire. Grâce à la technique FUE, les greffons sont prélevés un par un. Le prélèvement des greffons peut donc prendre entre 6 et 9 heures et le nombre de greffons prélevés varie entre 2000 et 5000. Si le résultat recherché par le patient n’est pas atteint à la fin de la session, une séance supplémentaire sera nécessaire. Cependant, la densité des cheveux dans la zone donneuse est le critère principal pour déterminer le nombre de greffons disponibles. Une implantation saine et homogène des greffons importe plus que le nombre de greffons implantés. Les greffons doivent donc être retirés avec précaution par une équipe professionnelle et compétente. La présence d’un médecin spécialiste dans l’implantation de cheveux est primordiale lors de cette étape. De plus, L’implantation des racines dans le sens naturel de la pousse des cheveux permettra de donner un aspect naturel à la greffe.
Le but de la greffe de cheveux est d’atteindre un résultat naturel répondant aux attentes du patient. La technique utilisée doit donc être adaptée au patient. Il est aussi important d’accorder un soin particulier au racines des cheveux à greffer pendant toute la période de transplantation. Le second point sur lequel nous portons toute notre attention est le sens d’implantation des greffons comportant les racines des cheveux. Il est important que ces follicules pileux soient implantés dans le sens naturel de la pousse. De plus, le design de la ligne frontale doit être définie correctement. La ligne frontale influe sur l’aspect naturel de la greffe de cheveux. Elle doit être définie par un médecin spécialiste de la greffe de cheveux. Les conditions de réalisation de la greffe sont aussi très importantes. Cette opération doit être réalisée dans un environnement stérile au sein d’un hôpital et par une équipe technique spécialisée dans la greffe de cheveux sous la supervision d’un médecin. Enfin, pour assurer le succès de la greffe de cheveux, le patient doit apporter un soin particulier à l’entretien de ses cheveux. La zone greffée doit être préservée de tout choc. Le patient ne doit pas dormir sur le côté où la zone a été greffée. Le patient doit suivre à la lettre les indications du médecin concernant les soins à apporter à ses cheveux. En suivant cette procédure à la lettre, les résultats observés sur la cicatrisation et la repousse des cheveux sont excellents.

Plusieurs points sont nécessaires d’être gardés en tête avant et après une greffe de cheveux.

Avant la greffe de cheveux:
Il est important d’avoir des attentes réalistes quant’à l’opération. En effet, si vos cheveux se font rares, la greffe de cheveux ne pourra pas complètement recouvrir votre tête de cheveux. Plus les cheveux sont épais, plus le résultat sera satisfaisant.
Notez qu’en général, les cheveux épais, gris ou clairs fonctionnent mieux que des cheveux noirs et fins.
Comparez les prix. En général les assurances privées ne couvrent pas les frais médicaux liés à la chirurgie plastique. Cependant, si la perte de cheveux est lié à un trauma ou à une brulure, la chirurgie reconstructrice peut être couverte par votre assurance. Demandez à votre médecin si vous aurez des frais supplémentaires avant d’entamer tout traitement.

Fumer peut endommager la prise le greffe et ralentir la cicatrisation. Il est donc recommandé d’arrêter de fumer 24h avant l’opération et de diminuer votre consommation le temps de la cicatrisation. Si vous être déterminés, vous pouvez en profiter pour tenter d’arrêter définitivement de fumer. Vous pouvez trouver des conseils auprès de Tabac Info Service https://www.tabac-info-service.fr/.
Ne consommez pas d’alcool pendant une semaine avant l’opération (et au moins 3 jours avant l’opération).
Ne coupez pas vos cheveux avant l’opération. Les cheveux doivent être assez long pour la transplantation dans la zone où les follicules seront prélevées. De plus, plus les cheveux sont longs, plus les zones prélevées seront cachées après l’opération.
Commencez à masser votre cuir chevelu au moins deux à quatre semaines avant l’opération. Réalisez un massage entre 10 et 30 minutes tous les jours si possible. Cela aide la circulation du sang dans la zone et détend les tissus.
Si vous avez plus de 45 ans, les tests sanguins supplémentaires seront réalisés avant la greffe de cheveux.
Ne prenez pas d’aspirine ou de médicaments anti-inflamatoires au moins deux semaines avant l’opération.
Ne prenez pas de traitements multivitaminés, de minéraux et de suppléments à base d’herbes (ex: gingko biloba) au moins deux semaines avant l’opération.

Après la greffe de cheveux:
Ne conduisez pas pour retourner après l’opération. Vous aurez subis une anesthésie locale qui vous aidera à vous relaxer avant l’opération. Evitez de faire des activités considérées comme dangereuse pendant la journée. L’effet de l’anesthésiant passera dans la journée.
Si vous avez subis une greffe utilisant la technique FUT, un bandage sous la forme d’un turban sera appliqué sur la tête du patient. Cette zone doit être gardée propre et sèche. De plus, certaines opérations de greffe de cheveux ne nécessitent pas de bandages. Les bandages ne sont nécessaires uniquement pour les opérations utilisant des points de sutures. Certaines sutures se résorbent d’elles même tandis que d’autres nécessitent de returner à la clinique pour les faire retirer.
Lors de la première nuit après l’opération, dormez en position assis/couché. Vous pouvez mettre plusieurs oreillers sous votre tête afin de la soutenir. Ne touchez as les zones ayant subies une greffe de cheveux même si celles-ci sont douloureuses ou démangent. Si vous touché ces zones, les racines peuvent tombés car la cicatrisation n’est pas encore suffisante.

Ne buvez pas d’alcool pendant 48h après la chirurgie. SI vous êtes fumeurs, faites une pause pendant un mois. Fumer peut empêcher le sang d’atteindre les follicules pileux. Cela peut stopper la prise des racines et la pousse des cheveux. Il est même recommander d’arrêter de fumer définitivement.
Nous pouvons vous fournir une lotion spéciale à utiliser à la maison. La formule de cette lotion vous permettra de vous laver les cheveux et d’aider à la cicatrisation. Utilisez cette lotion sur les racines implantées tous les jours pendant 15 jours.
Après une quinzaine de jours, vous pourrez vous laver les cheveux de manière classique à nouveau. Cela permet aux peaux mortes et aux croutes cicatricielles d’être retirées et de permettre aux cheveux de pousser.
Il est recommandé de vous laver les cheveux sans utiliser le pommeau de douche. Faites couler délicatement l’eau sur votre cuir chevelu.
Evitez de faire du sport pendant un mois après votre greffe de cheveux. De plus, pendant les trois premiers jours après l’opération, veuillez ne pas vous pencher en avant. En effet, cela peut provoquer un gonflement au niveau du front.
Pendant la première semaine, en cas de gonflement, vous pouvez appliquer de la glace afin de le réduire. Cependant n’appliquez pas la glace sur la partie de la tête ayant subie la greffe.

Si des sutures non résorbantes ont été utilisées, elles seront retirées 14 jours après l’opération.
Veuillez préserver votre cuir chevelu du soleil et portez un chapeau lorsque vous sortez à l’extérieur.
En cas de forte douleur, de saignements ou d’infection, contactez votre médecin au plus vite. En général, la pousse des premiers cheveux prend entre trois et quatre mois mais dans certains cas, cette période peut aller jusqu’à 6 mois. Vous devez être patient le temps que vos nouveaux follicules pileux s’activent et commencent à pousser.

De nombreux instruments médicaux sont utilisés lors d’une greffe de cheveux. L’outil micro-moteur est un outil électrique avec une pointe spéciale permet de prélever les follicules pileux rapidement, en grand nombre et en prenant soin de chaque racine prélevée. Cet outil doit être utilisé par un médecin et des techniciens spécialisés dans la greffe de cheveux afin qu’ils puissent contrôler la vitesse de rotation de l’aiguille d’extraction des greffons. Si cet outil est utilisés par des personnes non-spécialistes, cela peut mener à une mauvaise extraction des greffons et à leur altération. La prise des greffons est donc ensuite compromise. Le diamètre de l’aiguille d’extraction des greffons mesure entre 5 et 7 mm. Cet outil permet de ne pas laisser de cicatrice et de ne pas faire gonfler la zone d’extraction. Cet instrument médical est utilisé dans la technique FUE et dans la technique DHI.
La technique de clonage des cheveux permet d’utiliser une seule racine et de la cloner pour obtenir autant de clone de follicules pileux que le patient désire. Cela peut être considéré comme une technique révolutionnaire. Le clonage sera indubitablement un grand progrès dans la greffe de cheveux. Des recherches vont dans ce sens actuellement en Angleterre et aux Etats-Unis. Cette technique en est encore au stade expérimentale. Il est estimé que le clonage des cheveux sera une technique développée dans dans les dix prochaines années. Cependant, à ce jour, la technique la plus évoluée d’implantation des cheveux est la technique DUI, suivi de près par la technique FUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu