fbpx

Les différentes causes possibles de la chute des cheveux

La greffe de cheveux est un art

blank

Il est vrai qu’en comparaison avec les femmes, les hommes sont plus sujets à la perte de cheveux. vous pouvez trouver ci-dessous la liste des causes possibles de la chute des cheveux, elles sont nombreuses que variées et elles peuvent être permanentes ou temporaires.

Trauma Physique

Le trauma physique, due à un accident vécu et à une intervention chirurgienne peut causer une perte de cheveux. Ce type de chute de cheveux s’appelle l’effluvium télogène. Les cheveux passent à travers différentes phases d’évolution de la phase de pousse à la phase de pause puis à la phase de chute. L’accélération de l’évolution est strictement liée au stress, en particulier dans la phase de chute des cheveux. En général, dans ce cas la chute des cheveux dure entre 3 et 6 mois.

01

Grossesse

a grossesse est aussi l’une des causes principales de la chute des cheveux, car la période de la grossesse et d’accouchement sont particulièrement traumatiques.
Que faire ? Les cheveux vont repousser quelques mois après l’accouchement.

02

Excès de la vitamine A

Selon l’Académie Américaine de Dermatologie, la surconsommation des nourrissants contenant la vitamine A peut provoquer la chute des cheveux.
Que faire ? Il faut arrêter de consommation de la vitamine A. Les cheveux vont repousser bientôt.

03

Manque de la protéines

Si vous manquez de protéines dans votre alimentation, vous risquez de perdre vos cheveux sous quelques mois d’après l’Académie Américaine de Dermatologie.
Que faire ? Il faut consommer de la viande et des fruits de mer, pour les végétariens il existe des produits végétariens riches en protéines tels que les légumineuses et le tofu.

04

Calvitie masculine

On peut observer la calvitie masculine chez les hommes âgés de plus de 60 ans, deux hommes sur trois sont voués à la calvitie. Les causes responsables de la chute des cheveux sont la chute des hormones ainsi que la généalogie. En général, on observe l’arrivée de la calvitie lorsque les cheveux forme un M sur le dessus du crâne.
Que faire ? Il est utile de consommer des médicaments contre la calvitie, l’intervention chirurgicale pour l’implantation des greffes est aussi recommandée.

05

Hérédité

L’Alopécie androgénique est un type de perte de cheveux rencontré par les hommes comme les femmes. Si vous avez des antécédents familiaux de cette maladie, il est probable que vous soyez aussi touché dans les années à venir. Chez la femme, la calvitie peut toucher l’ensemble de la tête.
Que faire ? Comme chez les hommes, les femmes peuvent aussi prendre des mesures médicales afin d’arrêter l’évolution de la calvitie.

06

Hormones Féminine

Les hormones féminines, la grossesse, l’effluvium télogène génétique ainsi que les traitements médicaux comme l’usage de contraceptifs et la prise de pilule sont parmi des causes de la chute des cheveux chez les femmes. La ménopause peut aussi déséquilibrer l’état hormonal et par conséquent provoquer la chute des cheveux. L’activation de l’androgène mène à la dégradation des racines qui à son tour peut causer la chute des cheveux.
Que faire ? Il est utile d’arrêter l’usage de contraceptifs ou de changer la pilule ainsi qu’utiliser avec modération les produits de soins pour cheveux.

07

Stress Emotionnel

L’impact du stress émotionnel sur la chute des cheveux peut varier selon le dégrée de celui-ci. Si la chute des cheveux sous le stress est un fait, ce qui le plus pire est l’accélération de la chute dans la zone en question.
Que faire ? Le stress, physique ou émotionnel, est une des causes de la chute des cheveux. Il est conseillé de consulter un psychologue afin de traiter ce problème.

08

Anémie

L’Anémie est aussi une cause de la chute, une femme sur dix entre 20 et 49 ans peut être diagnostiqué anémique, lun examen sanguin permet de vérifier ce diagnostique.
Que faire ?Les aliments riches en fer et les renforts sont à consommer pour battre l’anémie. Autres symptômes de l’anémie sont une perte de poids, une fatigue, somnolence inexpliqué, une faiblesse, une pâleur.

09

Hypothyroïdie

Au cours d’une hypothyroïdie, le fonctionnement de la glande thyroïde est ralenti. La thyroïde est située dans le cou en avant de la partie initiale de la trachée. Cette maladie peut aussi provoquer la chute des cheveux.
Que faire ?Le traitement à travers la prise de médicament est suffisant. La chute s’arrête avec le rétablissement.

10

Manque de la Vitamine B

Malgré la rareté des cas du manque de la vitamine B, les recherches faites aux Etats-Unis montrent que cela peut aussi provoquer la chute des cheveux.
Que faire ? On peut essayer différents régimes alimentaires ainsi qu’augmenter la consommation de poissons, de légumes et de fruits non-acides. Les produits riche en protéine comme la noisette et l’avocat, bref, une alimentation saine afin d’éviter l’hypotrophie.

11

Maladie auto-immune

Dans le cas d’une maladie auto-immune, le système immunitaire combat ses propres cellules car il les considère à tort comme des ennemis. Du coup, les cheveux deviennent aussi une sorte d’ennemi ce qui provoque la chute des cheveux.
Que faire ? L’injection de stéroïdes lutte contre l’alopécie areata, la prise des médicaments peut aussi assurer le retour des cheveux.

12

Lupus

Le lupus est une maladie systémique auto-immune qui entraîne une inflammation chronique pouvant toucher n’importe quelle partie du corps, y compris la peau et donc, le cuir chevelu. Malheureusement, la maladie est irréversible.
Que faire ? On peut essayer de nouveaux styles de coupe de cheveux afin de camoufler le lupus.

13

Perte de poids soudaine et inattendue

La perte de poids est aussi un facteur favorisant l’alopécie. Un amaigrissement rapide et massif consécutif à un régime strict ou à une chirurgie de l’obésité par exemple peut causer une importante chute de cheveux. Une fois le processus de perte de cheveux entamé, il n’est évidemment pas question de reprendre du poids pour l’enrailler. Il existe d’autres solutions pour minimiser la chute de cheveux puis favoriser la repousse.
Que faire ? Normalement, les cheveux doivent repousser dans 5 à 7 moins après la fin de la perte de poids.

14

Chimiothérapie

La chimiothérapie agit sur les cellules qui se divisent car les cellules cancéreuses ont tendance à se diviser plus que les autres. Les cellules du bulbe pileux se divisent aussi beaucoup, ce qui entraîne souvent leur destruction en cas de chimiothérapie et la chute des cheveux et de tous les poils.
Que faire ? La chute est temporaire, les cheveux et les poils repoussant à l’arrêt du traitement. Certaines traitements peuvent réduire la chute des cheveux.

15

Ovaires Polykystiques

Les complications du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) sont parfois lourdes et difficiles à prendre en charge chez la femme. Le SOPK se caractérise par une augmentation inhabituelle de la production d’androgènes dans les ovaires, ce qui perturbe la production d’ovules. Au lieu d’être libérés au moment de l’ovulation, les ovules se transforment en kystes, de petites poches remplies de liquide. Ces kystes s’accumulent dans les ovaires et augmentent parfois de volume.
Que faire ? La première étape du traitement du SOPK est l’adoption d’un mode de vie sain, avec une bonne alimentation et de l’exercice quotidien. On trouve également d’excellents médicaments pour aider à gérer les menstruations irrégulières, la pilosité excessive et l’acné. Informez-vous des diverses options offertes auprès de votre professionnel de la santé.

16

Antidépresseurs

Certains médicaments ont un effet nocif sur les cheveux, parmi eux, ceux qui destinés fluidifier le sang, les antidépresseurs ainsi que les médicaments destinés au traitement de la bipolarité et des rhumatismes.
Que faire ? Votre médecin peut vous recommander de réduire le dosage ou changer le médicament en question.

17

Coiffure et la Coupe de Cheveux

La chute de cheveux liée à la coiffure est un phénomène bien connu des spécialistes, si beaucoup d’entre nous ne s’en doutent pas. On parle alors surtout d’alopécie par traction. Les coiffures pointées du doigt sont donc celles qui ont tendance à trop tirer les cheveux. On peut citer notamment la queue de cheval, les chignons trop serrés, les extensions, mais aussi les tissages.
Que faire ? Il faut éviter les changements de coupes excessifs, préférer des coupes courtes, utiliser les produits de soins de cheveux.

18

Trichotillomanie

Ce syndrome consiste à s’arracher les cheveux mais aussi les poils, les cils ou les sourcils dans l’objectif d’apaiser une tension intérieure. Il ne s’agit pas d’une maladie en tant que telle mais plutôt d’un trouble du comportement en réaction à une mauvaise gestion de ses émotions.
Que faire ? Les interventions non-pharmaceutiques, incluant les programmes de modification comportementale, sont considérées comme fiables d’après les psychologues ou psychiatres.

19

Vieillissement

Lors du vieillissement, entre 50 et 60 ans, le corps de l’homme comme de la femme a tendance à diminuer sa production d’hormones. Cette insuffisance, en plus du fait que les follicules pilaires perdent de leur vigueur, peut être une cause de cheveux en moins bonne santé et d’une chute prématurée des cheveux.
Que faire ? Il peut être conseillé d’utiliser des perruques ou des cosmétiques afin de camoufler la perte de cheveux. Vous pouvez aussi vous adresser aux spécialistes de la greffe des cheveux.

20
Menu